Liesse populaire dans les rues de Conakry après la qualification de la Guinée à la CAN 2012


Les supporteurs de l’équipe nationale guinéenne de football, « le Syli », ont exprimé leur joie dans les rues de Conakry, capitale du pays, après le coup de sifflet final du match qui opposait la sélection guinéenne à son homologue du Nigeria samedi après-midi à Abuja, match comptant pour la dernière journée des phases éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations de football (CAN) 2012.

Publié le 9 octobre 2011 à 02h38min par La rédaction de FootGabon
Màj : 9 octobre 2011 à 02h37min
Liesse populaire dans les rues de Conakry après la qualification de la Guinée à la CAN 2012
A lire aussi

La Guinée a pu arracher le nul 2-2 face au Nigeria, conservant ainsi son rang de leader du groupe B, chose qui lui donne de facto son ticket de qualification pour la phase finale de la CAN 2012 qui se jouera au Gabon et en Guinée équatoriale.

Une fois n’est pas coutume, le Syli national a fait le déplacement pour le Nigeria sans ses supporteurs.

La Fédération des supporteurs dirigée par l’ancien gouverneur de Conakry, Mohamed Diop, n’ayant pas obtenu d’appui du ministère des Sports pour faire voyager l’équipe de supporteurs qui devait accompagner les joueurs, selon des sources proches de cette fédération.

Il a fallu donc se contenter de la mobilisation des Guinéens vivant au Nigeria pour accompagner le Syli dans cette rencontre dont l’enjeu était de taille, pour la qualification de la Guinée à la CAN 2012.

Le Syli a pu tenir le Nigeria en échec, grâce à la prouesse de ses joueurs qui ont réussi à inscrire le premier but durant la deuxième période de jeu.

Le Nigeria réussira à égaliser et à creuser l’écart par deux buts à un.

C’est à quelques secondes du coup de sifflet final que l’attaquant guinéen Ibrahima Traoré a remis les deux équipes à égalité.

Le groupe B comprend aussi l’Éthiopie et Madagascar.

Source : Xinhua


Dans la même rubrique

Retrouvez FootGabon sur...

FACEBOOK
TWITTER



FootGabon sur Twitter@footGabon